FR
Europe
België
Belgique
Česká republika
Deutschland
Eesti
France
Ελλάδα
España
Italia
Latvija
Lietuva
Luxembourg
Luxemburg
Magyarország
Malta
Nederland
Österreich
Polska
Portugal
Schweiz
Svizzera
Suisse
Slovensko
Türkiye
United Kingdom
Middle East
Lebanon
Asia
中國
Indonesia
Malaysia
Pilipinas
대한민국
台灣地區
Thailand
Việt Nam
Africa
Coming Soon
Coming Soon
North America
Coming Soon
NEWS | 24 February 2021

Rider du mois : Luca

Je m’appelle Luca. J’ai 24 ans et j’habite à Dornbirn, dans l’ouest de l’Autriche, près du magnifique Lac de Constance. Je travaille comme ambulancier pour la Croix-Rouge, ce qui est vraiment ma vocation. Chaque jour est une nouvelle aventure constituée de nouveaux défis, de cas complexes, d’un travail acharné et de nouvelles expériences intéressantes. J’aime vraiment le travail que je fais. Pendant mon temps libre, j’essaie de trouver le bon équilibre pour contrebalancer la routine du quotidien et je passe donc la plupart de mon temps à l’extérieur, même par un temps froid et glacial. Depuis que j’ai ma Brixton, je fais deux à trois heures de moto chaque jour. Parfois, mes amis et moi faisons de petits road trips : il n’y a rien de plus relaxant que d’enfourcher sa moto, d’être avec des gens qu’on aime et de partir pour une folle aventure. Et à la fin de la journée, je partage mes expériences sur Instagram parce que je veux montrer aux autres à quoi ressemble la liberté.

1. En un mot, pourquoi fais-tu de la moto ?

Pour la liberté.

2. Comment es-tu devenu motard ?

C’est une histoire drôle. Un jour, un de mes amis m’a montré sa Brixton et m’a demandé si je voulais faire un essai. Jusque-là, je n’étais jamais monté sur une moto. J’étais très nerveux, mais il m’a tout expliqué et m’a montré ce qu’il fallait faire. C’est comme ça que j’ai fait mon premier tour sur une Brixton. J’ai eu un vrai coup de foudre, et du coup, je lui ai racheté sa moto et j’ai passé mon permis. Maintenant, chaque fois que je m’assois sur ma moto, je ressens instantanément ce sentiment de liberté qu’elle me procure. Je démarre le moteur et j’ai cette sensation d’être le roi de la route, avec le monde entier à mes pieds.

3. Qu’est-ce qui a attiré ton attention sur Brixton Motorcycles ?

Ce style rétro hyper cool, avec ses petites touches modernes, et une technologie simple. Les Brixton attirent le regard, tous les regards, et elles sont bien présentes sur les médias sociaux. Vous en avez vraiment pour votre argent. Brixton ne vend pas seulement des motos, mais un style de vie, dans lequel les jeunes se retrouvent bien. C’est vraiment une approche différente de la moto.

4. Quel est ton modèle? Qu’est-ce que tu apprécies le plus sur ta Brixton?

Je roule en Cromwell 125, qui est selon moi la plus cool de toutes (c’est mon avis!). Au bout de six mois, je lui ai donné un surnom : “El Poderoso”, ce qui signifie “le puissant” en espagnol. J’ai été inspiré par un autre fan de Brixton et je pense que ça sonne plutôt bien, parce que même si c’est une petite cylindrée, je peux passer partout, peu importe la difficulté des chemins empruntés. J’ai également fait quelques modifications, notamment sur les phares, et j’ai attaché des sacoches latérales pour transporter mon matériel lors des trajets plus longs. Mais dans l’ensemble, je pense que ce que je préfère, c’est sa souplesse de conduite – un vrai bonheur pour partir en balade.

Elle attire le regard, tous les regards!

5. Depuis combien de temps fais-tu de la moto?

2020 a été ma première saison et elle a été longue et passionnante. J’ai environ 5000 km d’aventures et de belles histoires derrière moi, avec de nombreuses et belles expériences.

6. À part rouler, qu’est-ce que tu aimes faire ?

Ma deuxième passion est la photographie – j’emmène mon matériel un peu partout avec moi. Je photographie tout, qu’il s’agisse de ma moto ou de mes amis, mais j’aime aussi faire des photos de nature et d’architecture. En fait, je roule souvent au hasard, je finis toujours par arriver quelque part et par profiter d’une belle vue.

7. Quelle est la balade la plus mémorable que tu aies eu l’occasion de faire ? Quels sont tes projets?

Un jour, j’ai décidé de faire un “petit” road trip de façon très spontanée. Je m’imaginais partir pour la journée, mais ma balade s’est terminée avec 600 km au compteur. 600 km de paysages magnifiques, de sites naturels exceptionnels et des photos à couper le souffle. J’ai passé des cols de montagne, contourné des lacs et traversé de superbes petites villes. Mon circuit a pris trois jours et avait un vrai goût d’aventure : je n’avais pas de destination précise, je me suis contenté d’aller toujours plus loin! Je ne planifie pas vraiment mes voyages, je me contente de monter sur ma moto et de rouler en direction du coucher du soleil. Peu importe que ce soit une petite balade ou un long road trip.

8. Quelle a été la destination la plus lointaine ?

La destination la plus éloignée où m’a emmené ma Brixton était une petite ville près de la Zugspitze au Tyrol, qui se trouve à environ 200 km de chez moi. Mais je n’ai pas choisi une route directe : j’ai traversé plus de 50 villes, j’ai franchi plusieurs cols et je suis passé par de nombreux sites touristiques. Des endroits magiques qui invitent le rider à s’arrêter pour contempler la vue.

9. Le plus bel endroit où tu as été avec ta Brixton ?

J’ai eu l’occasion de découvrir beaucoup d’endroits superbes lors de mes tours. Ce serait dommage de choisir l’un d’entre eux car chaque endroit a un charme différent. Souvent, vous trouvez les plus beaux endroits là où vous ne les cherchez pas. C’est comme lorsque je suis allé au Lac du Blindsee au Tyrol : la route vers le lac était magnifique. C’était une petite route gravillonnée étroite, presque sans circulation, à travers une forêt, avec des points de vue sur le lac. Puis j’ai passé un col et j’ai découvert un petit lac, d’un bleu profond avec de petites taches vertes, si clair que l’on pouvait voir le fond. Au bout de la route se trouvait le magnifique Lac du Blindsee, avec sa vue imprenable sur les montagnes, sa superbe plage et ses eaux claires. Je me souviendrai toujours de ces moments.

10. Préféres-tu rouler sur des routes du littoral ou dans les cols de montagne ?

Sans hésiter, en montagne. C’est tellement impressionnant, à tout moment, vous pouvez trouver un chemin à explorer et voir où il vous mène. C’est souvent un vrai défi de s’engager sur de tels chemins, loin de tout.

11. Le meilleur endroit pour tomber en panne d’essence ?

Je ne suis jamais tombé en panne d’essence. Même lors de mon plus grand road trip, je n’ai eu à faire le plein qu’une seule fois. Mais si cela devait arriver un jour, j’espère que ce sera sur une route isolée près d’un lac – histoire de pouvoir profiter de la vue un peu plus longtemps en poussant la moto pour revenir à la civilisation.

Photos : Luca

La moto de Luca : Cromwell 125

Suivre Luca sur Instagram: @luca.obermair

 

Vous aimeriez être le prochain Rider du mois?  Envoyez -nous un e-mail à  marketing@brixton-motorcycles.com. Nous voulons entendre votre story !